< Retour au blog
Prosiege
Catégorie Santé

Les conséquences d'une mauvaise position d'assise

 - Modifié le : 23 avr. 2020
Les conséquences d'une mauvaise position d'assise

De nos jours, de plus en plus d’emplois se basent sur un mode de travail sédentaire et s’effectuent bien souvent assis derrière un bureau. Pourtant si certains ont tendance à la négliger, avoir une bonne assise est important car celle-ci peut avoir des conséquences sur le bien-être et la santé. Ainsi, selon certaines études, rester assis de façon prolongée serait aussi nocif que de fumer ! Mais que se passe-t-il réellement dans notre corps lorsque l’on reste assis trop longtemps ou mal assis ?


  1. Accélérer l'arthrite
  2. Réduire la circulation sanguine
  3. Augmenter la fatigue
  4. Affecter votre humeur
  5. Modifier la posture de votre tête
  6. Générer une douleur de mâchoire
  7. Diminuer votre respiration
  8. Avoir des maux de tête
  9. Des douleurs d'épaule et de dos
  10. Des problèmes de fonction sexuel
  11. À ne pas faire
  12. La solution

1. Avoir de l'Arthrite

La mauvaise posture peut entraîner un mauvais alignement de votre colonne vertébrale, ainsi que de générer des tensions au niveau de vos genoux. Ce désagrément ne reste pas anodin, car il augmente l'arthrite dans vos genoux en faisant pression sur les articulations, provoquant dans la fouler des douleurs affectant votre qualité de vie et réduire la fonction globale de vos membres.

Astuce : pas dix mille solutions ! Un dos bien droit s'appuyant parfaitement à votre dossier.


2. Réduire la circulation sanguine

S'asseoir durant des heures chaque jour avec une mauvaise position augmente grandement le risque de réduire votre circulation sanguine. Si votre assise n'est pas suffisamment correcte, vous entravez la circulation dans votre corps, générant par exemple des varices chez la plupart des femmes. On ne le dit jamais assez bouger tous les 1 h 30 ou 2 heures afin de faciliter cette circulation et préserver votre santé sur le long terme.

Astuce : bouger lorsque vous avez l'occasion, pour aller aux toilettes, marcher en téléphonant, prendre une pause au café, trier vos archives debout, voire même opter pour une station assise debout !


3. Augmenter la fatigue

Comme vous pouvez l'imaginer, la fatigue se fait ressentir plus rapidement lorsqu'on a une mauvaise position. Car si vous ne vous rendez peut-être pas compte, vous ajoutez de la tension et de la compression à certaines parties de votre qui, ne sont pas censées supporter autant de poids. Avec le temps et l'accumulation des charges, nos os, nos ligaments et nos articulations s'usent plus rapidement, changeant en même temps la façon dont on utilise nos muscles.


4. Affecter votre humeur

Grande surprise de notre top 10, la mauvaise position affecte aussi notre humeur ! D'après une étude américaine en 2017 sur le comportement, la thérapie et l'expérimentation psychiatrique, la posture peut avoir des résultats bénéfiques sur l'état de notre humeur, et spécialement pour les personnes souffrant de légère dépression.

Astuce : une bonne assise vous donne une meilleure estime de vous, une plus grande vigilance, une meilleure humeur, en plus d'avoir moins peur.


5. Modifier la posture de votre tête

La posture de votre tête va vers l'avant est un effet courant lorsque votre corps tend vers l'avant par rapport à votre colonne vertébrale. Petit à petit la tête évolue progressivement vers le temps, la personne peut alors être confrontée à des dysfonctionnements musculo-squelettiques. Renforçants certains muscles et affaiblir d'autres, laissant place à des douleurs et des céphalées de tensions.

Astuce : si on souhaite avoir un alignement parfait, il faudrait que la tête et le cou soient alignés


6. Générer des douleurs à la mâchoire

Vous ne le savez peut-être pas, mais la mauvaise posture peut aussi engendrer un syndrome de l'articulation temporo-mandibulaire. Derrière ce nom très technique, se cache un mal que beaucoup d'entre nous peuvent avoir sans même le savoir. Le syndrome vient d'une mauvaise posture engendrant un désalignement de votre colonne vertébrale, affectant ainsi le schéma de la morsure et les articulations temporo-mandibulaires. Ces articulations relient votre mâchoire à votre crâne permettant l'ouverture et la fermeture de votre bouche. Si vous avez des douleurs à la mâchoire et des difficultés à mâcher, voilà l'une des raisons plausibles de votre mal.


7. Diminuer votre respiration

Pour respirer normalement, il faut que votre diaphragme doive pouvoir avoir suffisamment d'espace dans sa cavité thoracique pour se libérer et se contracter correctement à chaque respiration. Une mauvaise posture et un mauvais alignement de votre colonne vertébrale peuvent pénaliser votre respiration, ainsi que tous les organes nécessitant une oxygénation importante. Petite anecdote, la qualité de votre haleine est importante, car le corps a besoin d'oxygène pour restaurer et rajeunir les cellules, un bien pour vous et aussi pour les autres !

Astuce : cette capacité est optimale lorsque votre posture allongée et bien alignée.


8. Avoir des maux de tête

La mauvaise assise peut amplifier le resserrement des muscles du cou, entrainant une mauvaise courbure naturelle de votre colonne vertébrale et par effet de domino, faire apparaître des maux de tête ou des douleurs irradiants vers la tête.


9. Des douleurs d'épaule et de dos

Mal s'asseoir peut contribuer à la douleur à l'épaule, car les tendons de la coiffe des rotateurs peuvent s'appuyer sur l'arcade coracoacromiale de votre épaule, provoquant de la douleur lorsque vous vous déplacez ou vous vous allongez sur le côté de l'épaule affectée. De plus, elle peut raccourcir et contracter les muscles lombaires, contribuant de nouveau à la douleur !


10. Des problèmes de fonction sexuel

Être mal assis peut avoir aussi des effets néfastes jusqu'à dans votre lit ! Car mal s'asseoir, c'est s'exposer à plusieurs risques musculaires, raccourcissant et resserrant certains membres. L'un des groupes musculaires les plus touchés sont les muscles pelviens, car ils peuvent être tendus et faibles, n'exploitant pas leurs puissances et leurs forces. Résultat, des orgasmes faibles, voire inexistant ! Que vous soyez un homme ou une femme, nous sommes tous exposés aux même risques.


11. À ne pas faire

Avant de changer de posture, sachez que certains gestes sont déconseillés, car même s'ils restent anodins, ils peuvent entraîner des complications sur le long terme avec leurs effets néfastes sur votre corps :


  • L'assise au milieu du siège, le dos et la tête en tension

Votre dos n'est pas au contact de votre dossier ? Vos lombaires supportent alors tout le poids de votre corps, ce qui n'est pas bon.


  • Courbée devant l'ordinateur, le dos voûté et la tête penchée

Si vous travaillez sur un ordinateur portable, vous avez tendance à pencher vers l'avant, chose à éviter si on souhaite préserver aussi sa nuque et son cou.


  • Les jambes croisées

La mauvaise habitude de croiser vos jambes ? Sachez que cela bloque le flux sanguin et apporte son lot de contrainte. Douleurs, varices et phlébite.


  • Les épaules en avant et trop tendues

Cette posture classique hausse vos épaules, rentre votre nuque avec le cou, et réduit votre cage thoracique. Bilan : de la pression, de la raideur et de la douleur.


  • Un siège de bureau mal réglé ou inadapté

Un siège mal réglé et les conséquences arrivent. Des muscles du cou sous tension, des douleurs aux cervicales et des raideurs se font apparaître.


  • La tête penchée pour coincer son téléphone entre l'oreille et l'épaule

On le voit souvent faire, mais la flexion latérale que vous faites subir à votre cou génère des tensions importantes sur tout le haut du dos.


  • Le poignet en flexion ou en extension sur la souris de l'ordinateur

Tapez sur son clavier alors que vos poignées ne sont pas dans l'alignement, peuvent provoquer des troubles musculo-squelettiques (TMS).


  • La tête qui pivote pour voir le 2eme écran

Vous travaillez avec deux écrans ? Attention, car s'ils sont mal configurés, vous pouvez avoir à un certain moment, de l'inconfort et des douleurs à la base du cou.


  • Vos bras sont tendus pour atteindre la souris ou le téléphone

Si votre bras et votre main sont trop éloignés du corps, vous vous exposez à des troubles musculo-squelettiques tels que "le syndrome de la souris".


12. La solution

Après avoir énuméré les choses à ne pas faire, voici les éléments qui vous aideront à travailler dans les meilleures conditions et préserver votre corps :


  • Comment régler son siège de bureau ?

Avant toute chose, votre siège est-il bien réglé ? Si vous ne savez pas ou que vous ne soyez pas sûre, lisez notre article sur le réglage d'un siège de bureau.


  • La posture

Votre dos doit être collé contre le dossier de votre siège, ainsi que d'épouser parfaitement la courbure lombaire naturelle de votre corps. Idéalement si vous le pouvez, votre nuque doit pouvoir se reposer sur un appui-tête afin de relâcher les muscles, et maintenir le haut du corps droit.


  • Les épaules

Vos épaules devront être toujours basses afin de garder au maximum l'alignement de votre colonne vertébrale.


  • Les jambes

Évitez au maximum de croiser vos jambes. Si vous souhaitez garder une bonne posture au maximum, pensez au repose-pied ergonomique !


  • Les poignées

Ils doivent être sur le clavier avec la souris à coter, afin de maintenir vos poignées en ligne droite avec l'avant-bras.


  • Les objets utiles au plus près

Rapprochez au maximum les objets dont vous vous servez souvent sans devoir lever ou courber l'épaule.


  • Le téléphone

Finies les mauvaises habitudes, quand vous avez le téléphone, maintenez votre tête droite et alignée avec votre colonne vertébrale. Dans le cas où vous utilisez très fréquemment le téléphone, pensez alors aux écouteurs mains-libres ou au casque pour ménager vos trapèzes.


  • L'ordinateur portable

Vous l'avez compris, son usage doit être ponctuel, il vaut mieux un écran fixe. Si vous n'avez pas le choix, vous pouvez le mettre sur un porte-écran.


  • Le double écran

Vous travaillez avec deux écrans, mettez-les en oblique avec le clavier au centre pour réduire les rotations inutiles de votre tête et réduire l'effort de vos muscles oculomoteurs. Et pourquoi finalement ne pas installer vos écrans avec un porte-écran ergonomique simple ou double ? Vous gagnez en espace d'encombrement et vous pouvez régler vos écrans de manière totalement optimale !


  • Bougez

Élément devenu incontournable dans les espaces de travail, les stations assis-debout sont devenues des objets incontournables dans le bien-être des employés et de la mobilité en entreprise.



Vous l'avez compris, maintenir une bonne santé sur le long terme n'est pas secondaire ou prendre à la légère, si vous souhaitez préserver une condition optimale pour aujourd'hui et demain, il va falloir prendre des bonnes habitudes, et commencer à les appliquer tous les jours ! Maintenant, à vous de jouer et de partager les bonnes pratiques !

inscrivez-vous à notre newsletter