< Retour au blog
Prosiege
Catégorie Santé

Comment régler sa chaise de bureau en 4 étapes

Comment régler sa chaise de bureau en 4 étapes


Comment être bien assis sur ma chaise de bureau ?


Une question qui prête à sourire, mais qui malheureusement, qui est encore trop souvent négligée par de nombreuses personnes ! Un siège mal configuré peut avoir de lourdes conséquences, des séquelles qui se répercuteront sur votre santé sur le long terme. Courbure, mal de dos, fatigue, autant de mal qui peut être en lien direct avec la configuration de votre siège. Aujourd'hui, nous allons décrire les bonnes pratiques et configurations pour une utilisation de siège de bureau optimale, et préserver une bonne santé au travail.


  1. Identifier le mécanisme
  2. Le réglage de l'assise
  3. Le réglage du dossier
  4. Le réglage des accessoires

1. Identifier le mécanisme


Afin de pouvoir déterminer les réglages dont il vous est possible, il vous faudra déterminer le mécanisme de votre siège. Car il existe différents mécanismes sur le marché dont chacun d'entre eux, permet un large ou un faible réglage de votre siège. Vous ne savez pas de quoi est constituée votre assise ? Lisez l'article correspondant sur les différents mécanismes de siège.


Le mécanisme fixe

Le mécanisme à contact permanent

Le mécanisme asychrone

Le mécanisme basculant à axe centré

Le mécanisme basculant à axe décentré

Le mécanisme synchrone

Une fois que vous avez déterminée votre mécanisme avec les différentes configurations possibles, passons au maintenant au réglage de l'assise.


2. Le réglage de l'assise


Le réglage de l'assise est généralement configuré par un système composé d'un lift pneumatique s'emboîtant parfaitement dans le mécanisme de votre siège. La plupart du temps, ce système n'est pas fixé, mais qui est seulement emboîté par le poids du corps de l'utilisateur. Chaque lift pneumatique ou à gaz est composé d'une tige sortante avec un téton en son bout, permettant de remplir ou de vider la chambre du vérin. Ce fonctionnement se fait grâce à un levier se trouvant généralement en dessous de l'assise, sur le côté. 

Afin de régler l'assise à la bonne hauteur, il faudra procéder en suivant certaines indications :


1. Le levier sous l'assise


En maintenant le levier, monter votre assise jusqu'à arriver légèrement en dessous de vos genoux (3 doigts de distance) et relâchez le levier pour le bloquer.

N'hésitez pas dans certains cas, à agir une pression vers le bas de votre assise pour enclencher le vérin.

-

Cette indication permet de laisser une aération optimale de la circulation sanguine de vos jambes lorsque vous êtes assis(e).

2. Les pieds-plats


Asseyez-vous et vérifiez que vos pieds sont bien à plat naturellement, pour déterminer la position naturelle de votre corps.

Si votre assise dispose d'un système de translation d'assise, ajustez-la avec un espacement de "3 doigts" entre l'avant de l'assise et l'arrière du genou pour un confort optimal de l'assise.

-

Assurez-vous que votre siège n'est ni trop haut et ni trop bas.

3. La configuration du mécanisme


L'inclinaison de votre assise peut déjà être intégrée dans le mécanisme de votre siège (Dactylo). Dans ce cas, aucun réglage n'est nécessaire de votre part.

Certains mécanismes comme le "asynchrone", sont dotés d'un réglage d'inclinaison de l'assise indépendante du reste de l'assise. Dans de rares cas, l'inclinaison se configure manuellement pour des raisons spécifiques de posture de travail. Si vous êtes dans des situations de bureau standard, maintenant l'assise droite.

-

Assurez la bonne configuration, afin d'obtenir une position optimale de travail.


Question classique :


"Je porte des hauts talons, cela convient-il pour une assise de travail ?"

Malheureusement, non, car vos jambes auront tendance à se concentrer sur la pointe de vos pieds, provoquant de la tension, de la douleur au niveau des articulations et des muscles avec le temps. Si vous pouvez, munissez-vous d'une paire de chaussures avec des semelles basses.


3. Le réglage du dossier


Le dossier d'un siège varie énormément selon son design, le mécanisme de l'assise, ainsi que dans certains cas, des systèmes de réglage présent dans le dossier. Qu'il soit question d'une chaise simple ou élaborée, le réglage d'un dossier peut être rudimentaire ou complet. Cependant, si vous avez récupéré une chaise d'un bureau, mais que celle-ci ne correspond pas à la morphologie de votre corps, n'hésitez pas à recourir à des accessoires pour améliorer votre posture.


1. Le dos droit


Ayez le dossier bien droit avec le dos bien plaqué contre le dossier, afin de soulager les tensions dorsales.

-

Avec un dos bien droit et plaqué, vous gardez une courbure naturelle, ainsi qu'une réduction des risques de tensions et de douleur du dos.

2. Le réglage lombaire


Réglez les systèmes du dossier s'il en dispose. Le réglage du soutien lombaire doit être dans le creux de votre dos où se trouvent vos lombaires.

Si votre dossier inclut morphologiquement le soutien lombaire, pensez à régler en hauteur le dossier.

-

La courbure naturelle de vos lombaires peut s'appuyer sur le soutien lombaire afin de soulager le poids et les tensions du haut du corps.

3. Le réglage anti-retour


Configurer le système anti-retour de votre mécanisme afin de l'ajuster à la force de votre dos sur le dossier.

Ce système se trouve généralement à l'avant du mécanisme avec un système à molette.

Tournez-la et testez les réglages. Si vous avez des difficultés à vous pencher en arrière, ou que vous vous penchez trop facilement, vissez ou dévissez la molette. Le but est de trouver un juste-milieu. 

-

Le réglage anti-retour préserve l'appui de votre dos sur le dossier tout en l'accompagnant dans son mouvement de va-et-vient naturel.

4. Les accessoires


Accessoirement, si votre siège ne semble pas ergonomique, ou adapté à votre corps, pensez à y intégrer soit un support lombaire intégrable ou un repose-pieds.

-

Les accessoires vous aideront de répondre de manière optimale à l'ergonomie de votre posture.

Question classique :


"À quoi me servent les différents systèmes de blocage de mon dossier ?"

Certains mécanismes vous permettent de bloquer l'inclinaison de votre dossier. Ce système permet d'adapter une posture spécifique de travail, par exemple comme les métiers informatiques, avec l'utilisation d'écrans multiples. Mais ce système est aussi utilisé pour varier de temps en temps sa posture, mais cela doit être dans de rares cas, et dans un délai limité. Il est recommandé de maintenir le dos droit afin de préserver le dos et tous les éléments le constituant, les muscles ou encore les tendons.


"Quelle utilité d'avoir un repose-pied  ?"

Si vos pieds ne peuvent pas être à plat au sol, il est recommandé de compenser la hauteur avec un appui-pieds afin de garantir la bonne posture de votre corps tout au long de vos heures de travail.


4. Le réglage des accessoires

Votre chaise ou votre fauteuil de bureau peut être munie d'accessoires pour améliorer votre condition de travail. On y trouve généralement soit une têtière fixe ou réglable, ou des accoudoirs avec différentes déclinaisons. On peut parler de paire d'accoudoirs 1D, 2D, 3D et 4D, chacun de ces acronymes correspond aux différents mécanismes disponibles selon la paire d'accoudoirs. 1D pour un réglage en hauteur, 2D pour un réglage en hauteur et profondeur, 3D pour un réglage en hauteur, profondeur et de rotation, et 4D pour un réglage hauteur, profondeur, de rotation et de largeur.


1. Réglage de la têtière

Réglez la hauteur de votre appui-tête afin de soulager la tension de votre cou. Votre têtière doit être à la hauteur de votre nuque.

-

Un bon réglage de votre têtière vous permettra de réduire la fatigue ainsi que les tensions de la tête.

2. Réglage des accoudoirs

Réglez la hauteur de vos accoudoirs afin d'arriver à une inclinaison de 90 degrés de vos bras. Si vous pouvez régler vos accoudoirs en hauteur, maintenez à la même hauteur votre surface de travail avec la surface d'appui de vos accoudoirs.

Si vous avez des accoudoirs 2D, 3D ou 4D : avancez ou reculez l'accoudoir pour l'adapter à votre posture de travail. Nous recommandons de reculer les accoudoirs afin que vos bras puissent être au plus près de votre surface de travail.

Si vous avez des accoudoirs 3D ou 4D : configurez la rotation de vos accoudoirs afin d'avoir une position naturelle d'écriture.

Si vous avez des accoudoirs 4D : si vos accoudoirs sont trop près de vous, éloignez-les.

-

Réduisez la fatigue de vos bras et de vos épaules tout en préservant les articulations des poignées.

3. Réglage appui-pieds

Si votre siège de bureau intègre un repose-pied, celui-ci doit se placer à 3 ou 4 doigts en dessous de votre genou afin de ne pas perturber le flux sanguin de vos jambes.

-

L'appui-pieds vous permettra une réduction de la fatigue et de la tension des jambes, durant votre travail.

Question classique :


"Comment puis-je ranger ma chaise de bureau sous le plan de travail avec mes accoudoirs ?"

Il se peut que votre chaise de bureau soit constituée d'une paire d'accoudoirs fixe ou réglable. Deux solutions s'offrent à vous selon le type d'accoudoirs. 

  1. Si vos accoudoirs sont fixes, nous vous recommandons de baisser le siège grâce au réglage en hauteur de votre chaise de bureau. Il vous faudra régler de nouveau la hauteur de votre siège, lorsque vous devez le réutiliser.
  2. Si vous avez des accoudoirs 1D, 2D, 3D ou 4D, nous vous conseillons de baisser vos accoudoirs. Lorsque vous souhaitez utiliser de nouveau votre siège, réglez vos accoudoirs au niveau du plan de travail.


"Je commence à avoir mal au dos, que dois-je faire ?"

Comme toute personne bien constituée, des douleurs peuvent apparaître, les raisons peuvent être multiples, et nous vous conseillons de lire notre article sur les conséquences d'une mauvaise position d'assise. Nous vous recommandons de suivre les directives de cet article.


Vous avez enfin terminé le réglage de votre siège ! Vous pouvez enfin travailler dans les meilleures conditions pendant votre travail durant de longues heures tout en préservant votre santé ! Et n'oubliez pas de propager les bonnes pratiques autour de vous !

inscrivez-vous à notre newsletter